Qu’est-ce que la consolidation ?

« Un avocat de confiance est un phare qui apporte la lumière et aide à garder le bon cap », Maître Michel Lamy, ancien Bâtonnier de Rouen 

Qu’est ce que signifie la consolidation ? Comment faire constater la consolidation ?

N’hésitez pas à profiter de notre 1er RDV offert afin d’avoir notre avis gratuitement sur votre situation et notre proposition d’intervention. Cliquez sur la photo

La signification de la consolidation médico légale

Résumé de la réponse à la question qu’est-ce que la consolidation ?

  1. Définition: La consolidation est un terme médico-légal qui désigne le moment où l’état d’une blessure ou d’une maladie a atteint un certain niveau de stabilité. Cela signifie que la condition ne devrait plus évoluer de manière significative, soit en s’améliorant, soit en se détériorant.
  2. Importance en Médecine Légale: La consolidation est un concept important dans les évaluations médico-légales, en particulier dans les cas de compensation d’assurance ou de litiges juridiques. Elle détermine le moment où on peut évaluer de manière fiable l’étendue des dommages permanents ou des incapacités résultant d’une blessure ou d’une maladie.
  3. Évaluation de la Consolidation: L’évaluation de la consolidation est généralement effectuée par un médecin, qui prend en compte divers facteurs tels que le type de blessure, le processus de guérison, les symptômes résiduels, et les traitements reçus. Cette évaluation peut inclure des examens physiques, des tests diagnostiques et l’analyse de l’évolution clinique du patient.
  4. Conséquences Juridiques et Assurantielles: Une fois la consolidation atteinte, elle peut avoir des implications importantes dans des contextes juridiques ou d’assurance. Par exemple, cela peut influencer le montant des dommages-intérêts accordés dans un procès ou déterminer les prestations d’assurance à long terme pour les victimes d’accidents.
  5. Rôle des Experts Médicaux: Les experts médicaux jouent un rôle crucial dans la détermination de la consolidation. Ils doivent fournir des évaluations objectives et fondées sur des preuves pour aider les tribunaux, les compagnies d’assurance et les parties concernées à comprendre l’impact et les conséquences à long terme des blessures ou maladies.
Avis personnel : Pour une meilleure prise en charge médico-légale en cas de traumatisme cervical communément appelé "coup du lapin", il est conseillé de patienter au moins six mois avant de solliciter un certificat de consolidation auprès de son médecin traitant. Cette période de six mois constitue un délai minimal qui permet d'évaluer de manière plus précise l'impact global du traumatisme sur la santé du patient. Ce laps de temps est essentiel pour observer l'évolution de la blessure et pour permettre une évaluation complète des éventuelles séquelles ou complications à long terme.

La Consolidation en Médecine Légale : Comprendre le Processus et ses Implications

Introduction

Dans le domaine médico-légal, la consolidation est un concept clé, surtout lorsqu’il s’agit de déterminer les conséquences d’un accident, tel qu’un accident de la route. Ce terme désigne le stade où l’état de santé de la victime n’est plus susceptible d’évolution significative. Cependant, il convient de souligner que la consolidation ne signifie pas toujours une guérison complète, mais plutôt une stabilisation de l’état de santé.

La Nature de la Consolidation

En pratique, la consolidation est souvent perçue comme une tendance ou une stabilisation de l’état de santé plutôt qu’une guérison définitive. Il est important de reconnaître que dans certains cas, une aggravation de l’état de santé peut survenir ultérieurement. Dans ces situations, la victime a le droit de demander une réouverture de son dossier, ce qui implique une réévaluation médico-légale.

Le Rôle de l’Assureur et du Médecin

Lorsqu’un individu est victime d’un accident, comme un accident de la route, l’assureur demande généralement à ce que la victime obtienne un certificat de consolidation de la part de son médecin traitant. Ce document est crucial car il marque un point de référence dans l’évaluation médico-légale de la victime. Suite à cela, l’assureur peut désigner un médecin expert pour confirmer ou infirmer la consolidation. C’est à partir de cette confirmation que les différents postes de préjudice peuvent être définis et qu’une offre d’indemnisation définitive peut être formulée.

Exemple Pratique : Le Cas de M. Dupont

Pour illustrer ce processus, prenons l’exemple de M. Dupont, victime d’un accident de la circulation. Après plusieurs mois de traitement et de rééducation, son état de santé a été jugé stabilisé par son médecin traitant, qui a alors rédigé un certificat de consolidation. Sur cette base, l’assureur a mandaté un médecin expert pour évaluer les préjudices subis par M. Dupont. L’expert a confirmé la consolidation et a évalué différents aspects tels que le déficit fonctionnel permanent, les souffrances endurées et le préjudice esthétique. Ce processus a permis à M. Dupont de recevoir une indemnisation adéquate.

Conclusion et Perspective d’Évolution

Il est crucial de comprendre que la consolidation n’est pas un terme définitif. Si l’état de santé de la victime, comme celui de M. Dupont, se détériore par la suite en raison de l’accident, elle a le droit de demander une réévaluation de son indemnisation. Ce droit souligne l’importance d’une surveillance continue et d’une évaluation médicale approfondie, même après la consolidation, pour garantir que toutes les répercussions de l’accident sont correctement prises en compte.

Voir qui fait le certificat de consolidation avec séquelles ?
Consolidation avec séquelles

Notre cabinet d'avocat intervient pour la défense des victimes d'un accident corporel et de consolidation qui en découle. Si vous vous posez des questions sur le thème Qu’est-ce que la consolidation ? N'hésitez pas à contacter notre cabinet d'avocat.

Questions de victimes

Exemples de questions de victimes sur la consolidation de l’état de santé

Certificat de consolidation demandé par la GAV

J’ai glissé dans une pente et j’ai eu une  fracture bi-malléollaire avec luxation talo crurale qui a été ostéosynthésée (8vis+plaque côté péroné et une vis côté tibia). Je fais une algoneurodystrophie. Les douleurs deviennent importantes. Je suis kiné libérale. J’ai un contrat Prévoyance (tous les mois, il faut que je revienne à la charge pour avoir mes IJ), et j’ai aussi un contrat GAV qui me demande un certificat de consolidation en vue d’une expertise. En fait, je ne sais pas quoi faire, car je ne peux toujours pas travailler: Si je reste debout 2/3 heures , j’ai de grosses douleurs. Je n’ai toujours pas récupérer les amplitudes articulaires et je marche avec une béquille. Je ne peux pour l’instant pas encore conduire car cheville gauche qui a été impactée. En fait dans mon dossier, je ne voudrais pas faire de bêtises.

Question sur consolidation

Mon médecin traitant a mentionné sur le certificat de consolidation « consolidation avec séquelles  » et reprise de travail à plein temps. Ma question est sur la reprise de travail à plein temps, alors que je ne peux plus utiliser mon bras et ma poignet dans mon activité comme avant. Dois-je me contenter de ce certificat de consolidation et l’envoyer ou dois-je retourner voir mon médecin traitant ?

Conseil suite à réception d’une offre provisionnelle valant Procès verbal de transaction

Ma fille a été victime d’un AVP ….eh oui…presque 9 ans de procédure. Suite à de nombreuses expertises, sa consolidation a été validée lors de la dernière expertise. L’expert a rédigé un pré rapport et suite à cela j’ai reçu une offre d’indemnité provisionnelle valant Procès verbal de transaction de la part de l’assurance de la partie adverse. Je constate que toutes les postes de préjudice ne sont pas chiffrés et il nous est demandé de signer ce document ou de le dénoncer dans les 15 jours (offre d’indemnité provisionnelle datée du 10 Juin). Il est également précisé que passé ce délai, la transaction est définitive et les fonds sont versés. Je ne suis pas sereine sur les termes employés par l’assureur d’autant que l’offre d’indemnité me paraît dérisoire puisque certains préjudices ne sont pas chiffrés. Pouvez-vous me renseigner ? Si je signe, qu’adviendra t’il ? J’ai peur que cette offre d’indemnité provisionnelle ne soit définitive.

Consolidation

Victime d’un accident de la circulation trajet travail, le médecin expert de l’assurance a conclu à une consolidation. J’ai contesté la consolidation et mon médecin m’a prescrit un arrêt de travail le 13 juillet, serais-je indemnisée par l’assurance maladie en at ? Qui décide de la date de consolidation ?

Certificat consolidation

Ayant eu un accident je suis passé chez un médecin conseil. Mon médecin traitant elle ne ma pas consolidé et après avoir reçu l’expertise le médecin conseil lui me consolide 1 mois après. L’assurance m’a fait une offre que j’ai refusée le  médecin lui reste sur son premier avis il me consolide 1 mois après toujours. Que puis-je faire ?

Contestation conclusion rapport médical consolidation

Suite à un accident non responsable, j’ai reçu mon rapport de conclusion finale de consolidation que  je souhaiterai contester mais je souhaiterai vous solliciter pour des conseils.

Coup du lapin et consolidation

J’ai eu un accident de la route. Une personne voiture ma percuté par l’arrière. Je suis allé voir un médecin le jour même qui m’a dit de faire une radio. La radio a montré un pincement de disque et une inversion de courbure. Le médecin m’a prescrit des séances de rééducation. J’ai vu aussi une ostéopathe qui m’a fait une ordonnance avec constatation de vertèbre déplacée, pincement, et irradiation dans le bras. À ce jour mon médecin généraliste m’a fait une attestation de consolidation. Mais il considère que j’ai gardé l’inversion de courbure et que la consolidation veut dire qu’il n’y aura plus d’évolution. L’assurance m’a proposé 230 € d’indemnisation.  Elle considère elle que la consolidation veut dire que mon cou est redevenu à l’état normal. Je trouve l’indemnisation trop petite vu les douleurs endurées, et des séquelles qui sont peut-être restées. Que dois-je faire ? Comment se calcule le dft ?

Visite avant consolidation

Ma compagne a été victime d’un accident de trajet (domicile travail ) entrainant une fracture des vertèbre L11 et L12 et un tassement : 3 mois de corset, 6 mois d’arrêt, reprise aménagée. Etant consolidée sa convocation indique qu’elle ne peut être accompagnée que par un médecin ou avocat. Je ne suis pas rassuré au vu du contexte : elle aura en face d’elle un médecin mandaté par l’assurance et reste quelqu’un qui accepte trop facilement les propos qu’on lui suggère. Auriez-vous la gentillesse de bien vouloir nous aider afin de trouver une juste issue à cette aventure ?