Barème indemnisation maladie nosocomiale

“Un avocat de confiance est un phare qui apporte la lumière et aide à garder le bon cap”, Maître Michel Lamy, ancien Bâtonnier de Rouen 

Le cabinet vous accueille et vous présente son activité orientée vers l’indemnisation des victimes d’accidents de la route, d’accidents de la vie et d’erreurs médicales.

N’hésitez pas à profiter d’un 1er rendez-vous offert afin d’obtenir gratuitement un avis sur votre situation ainsi qu’une proposition d’intervention. Cliquez sur la photo

Quel est le Barème de l’indemnisation des maladies nosocomiales ? Robert H

Résumé de la réponse à la question

  1. Base du barème : Le barème d’indemnisation est établi en fonction de la gravité de l’infection, de ses conséquences sur la santé du patient et de la durée de son impact.
  2. Indemnisation pour préjudice physique : Comprend des compensations pour la douleur et la souffrance, les pertes financières dues à l’incapacité de travail, et les frais médicaux futurs.
  3. Indemnisation pour préjudice moral : Reconnaissance et compensation pour le stress psychologique et l’impact émotionnel subis par le patient et sa famille.
  4. Procédure standardisée : Les victimes d’infections nosocomiales doivent suivre une procédure standardisée pour réclamer leur indemnisation, souvent impliquant une évaluation médicale indépendante.
  5. Variabilité selon les cas : Bien que le barème fournisse des directives, l’indemnisation peut varier en fonction des spécificités de chaque cas, y compris l’âge du patient, son état de santé antérieur et son mode de vie.
Avis personnel :  Il est important de noter que le législateur n'a pas établi un barème contraignant à appliquer dans le cas des victimes d'infections nosocomiales. Par conséquent, les victimes ne sont pas obligées de se conformer strictement à ce barème et disposent de la liberté de le contester. Elles peuvent également recourir à la justice si elles estiment que l'offre d'indemnisation qui leur est faite est inférieure à ce que la jurisprudence actuelle pourrait raisonnablement leur accorder.

Découvrir le barème indicatif de l’Oniam ici

Barème d’indemnisation des infections nosocomiales : à savoir

Base du barème

Le barème d’indemnisation pour les infections nosocomiales est conçu pour offrir une compensation aux victimes en fonction de plusieurs facteurs clés. Ceux-ci incluent la gravité de l’infection, l’impact à long terme sur la santé du patient, et la durée pendant laquelle le patient subit les conséquences de l’infection. Ce barème vise à standardiser l’indemnisation tout en tenant compte des circonstances individuelles de chaque cas. Il n est pas prévu par le législateur et est donc discutable.

Indemnisation pour préjudice physique

Cette partie du barème couvre l’indemnisation pour les aspects physiques du préjudice subi par le patient. Cela inclut la compensation pour la douleur et la souffrance endurées, les pertes financières résultant de l’incapacité de travailler, et les coûts des soins médicaux futurs nécessaires en raison de l’infection.

Indemnisation pour préjudice moral

En plus du préjudice physique, le barème reconnaît et indemnise pour le préjudice moral. Cela concerne le stress psychologique et l’impact émotionnel subis par le patient et, dans certains cas, par sa famille. Cette reconnaissance souligne l’importance de considérer les répercussions globales de l’infection sur la vie du patient.

Procédure standardisée

Pour bénéficier de l’indemnisation, les victimes d’infections nosocomiales doivent suivre une procédure standardisée. Cette procédure implique souvent une évaluation médicale indépendante pour établir l’étendue du préjudice et justifier le montant de l’indemnisation demandée.

Variabilité selon les cas

Bien que le barème fournisse un cadre général, l’indemnisation est susceptible de varier en fonction des spécificités de chaque cas. Des facteurs tels que l’âge du patient, son état de santé antérieur, et son mode de vie peuvent influencer le montant final de l’indemnisation.

Conclusion

Le barème d’indemnisation des infections nosocomiales est un outil crucial pour garantir une compensation équitable aux victimes. Il est essentiel de bien comprendre ce barème pour s’assurer que l’indemnisation est juste et adaptée à chaque situation individuelle.

Si vous avez été victime d'une infection nosocomiale et que vous avez besoin d'assistance pour votre indemnisation, n'hésitez pas à me contacter. Je suis avocat dans ce domaine et je peux vous aider à naviguer dans ce processus complexe.
Questions de victimes

Exemples de questions de victimes sur le barème de l’ indemnisation de la maladie nosocomiale

Sollicitation pour Aide et Conseils sur Procédure d’Indemnisation

Je me trouve dans une situation délicate suite à une série de traitements médicaux qui ont mal tourné. Mon conjoint a souffert d’une infection grave après avoir été mal pris en charge par les urgences. Malgré plusieurs alertes envoyées aux médecins, dont des photos inquiétantes de l’état de santé de mon conjoint, aucune action n’a été prise à temps. Cela a conduit à une situation désastreuse, incluant une amputation. Nous sommes dévastés par le manque de sérieux dans le traitement et la négligence manifeste. Nous envisageons d’entamer une procédure d’indemnisation mais sommes perdus face aux complexités administratives et juridiques. Pourriez-vous nous guider dans cette démarche ?

Demande de Clarifications sur le Barème d’Indemnisation ONIAM

J’ai reçu une proposition d’indemnisation de 8 % suite à une infection liée à un médicament. Cependant, je n’ai aucune référence pour évaluer si cette proposition est juste. Je suis également dans l’incertitude quant à la procédure à suivre lors de l’expertise médicale et je me demande s’il est nécessaire d’être accompagné par un médecin conseil. De plus, j’aimerais savoir s’il existe un barème spécifique pour les indemnisations et la procédure à suivre pour la mise à jour de mon dossier médical auprès de l’assurance.

Evaluation de l’Indemnisation Proposée par l’ONIAM

Suite à une expertise médicale, ma conjointe a été attribuée un taux d’AIPP de 10% selon le barème médical. Elle a subi des infections graves ayant affecté plusieurs parties de son corps, nécessitant une assistance constante. L’ONIAM propose une indemnisation de 3250 euros. Nous nous interrogeons sur l’adéquation de cette somme avec le barème et aimerions savoir si elle est cohérente compte tenu des circonstances. Des frais d’hospitalisation ont également été pris en charge par ailleurs.