Offre indemnisation préjudice corporel

N’hésitez pas à profiter de notre 1er RDV offert afin d’avoir notre avis gratuitement sur votre situation et notre proposition d’intervention. Cliquez sur la photo

Principe de l’offre d’indemnisation du préjudice corporel

Quelques soient les arguments développés par l’assureur, il est rare que son offre d’indemnisation ne soit pas minimisée. L’intérêt de l’assureur est en effet de faire une offre basse. Si vous recevez une offre d’indemnisation suite à un préjudice corporel, il convient que vous prenniez le temps d’étudier celle-ci : vous avez le droit de la discuter. Vous pouvez la discuter seul ou bien faire appel à un avocat pour appuyer la démarche. Il convient de discuter l’offre d’indemnisation en vous reposant sur les barêmes indicatifs existants auprès des cours de justice.
Si vous avez une offre d’indemnisation et que vous vous posez des questions, n’hésitez pas à contacter pour avoir l’avis de notre cabinet d’avocat.

Exemples de questions de victimes concernant l’offre d’indemnisation du préjudice corporel

Offre indemnisation préjudice corporel

Je viens de recevoir  une offre d’indemnisation de l’assurance pour une souffrance endurée de 2/7 suite a un accident de la route cervicalgie et lombalgie jusqu’à ce jour, je ressens toujours des douleurs. Ayant effectué 25 séances de kinésithérapies. Et je ne comprends pas car ils souhaitent me verser :
790€ Pour les gênes temporaires partielles
540€ frais assistance tierce personne
1400€ de souffrance endurée

Offre d’indemnisation

j’ai besoin de conseils concernant une offre d’indemnisation pour mon fils suite à un accident de la vie (avec une erreur de diagnostic le jour de l’accident qui aurait pu être très grave, mais visiblement cela n’a pas l’air d’étonner…). Est-il possible d’être recontacté afin d’échanger sur la bonne prise en charge de cet accident.

Négocier ou accepter un proposition d’indemnisation ?

Un jeune est tombé sur le genou de mon fils lors d’une soirée devant temoins. Après examens et blocage du genou, cela l’a conduit à subir une operation arthroscopie genou gauche et meniscectomie Interne externe partielle. Aujourd’hui, après de nombreuses relances nous avons enfin reçu une proposition d’indemnisation de l’assurance. J’aurais, si possible, plusieurs questions à vous poser s’il vous plaît.
1) Discuter, demander les détails des calculs, les explications, avoir le rapport d’expertise et demander éventuellement une modification à la hausse, est possible et est-ce le risque de tout perdre ?
2) Il n’y a pas eu de date de consolidation. Ont-ils pu en fixer une d’office ? Peut-on demander ?
3) ils veulent prendre 50/50 car ils invoquent que c’était lors d’un ‘chahut’. Est-ce normal d’autant que l’assurances ne va rien me verser et du coup je vais n’avoir que la moitié en indemnité ?
4) la proposition est
– Gêne temp totale 1j   20€
– Déficit fonct temp cl1 325j 650€
– Déficit fonct temp cl2 7j 35€
– Prej esthétique 0,5/7  640€
– souffrances endurées 2/7 2200€
Il semble que ce soit un montant minimum pour 2/7 ? Peut-t’on demander plus et comment justifier ? Peut-on demander un Déficit fonctionnel permanent ?

Avis sur indemnisation

Je me permet de vous contacter pour vous demander un avis sur notre situation. En effet, ma compagne a subit un accident de la route non responsable (refus de priorité dans un rond point). Elle a été prise en charge par les pompiers puis transporté aux urgences. Résultat : Entorse cervicale + 1 jour d’ITT. Arrêt de travail de 10 jours au total. Radio de contrôle M+1 avec prescription pour des séances de kiné. RDV avec notre médecin traitant pour remplir le document de l’assurance. Ce dernier notifie « guérie avec possibilité de rechute ultérieure ». Nous venons ce jour de recevoir une offre d’indemnisation de 600 euros. Pensez-vous d’après votre expérience que le montant est correct ?

Indemnisation

Il y a 5 ans j’ai reçu une indemnité d’un assureur pour aggravation suite avp. Mon dossier en aggravation a été réouvert cette année or en’ reprenant le dossier de l’expert médecin et l’offre définitive d’indemnisation je viens de voir qu’ils m’avaient payé pour une aipp de 10% or l’expert de l’époque avait marqué une aipp de 16%. Je voulais savoir si j’avais un recours.

Contestation de l’offre d’indemnisation de mon assurance

J’ai reçu une offre d’indemnisation par mon assurance. Dans le rapport d’expertise médicale le médecin indique au médecin-conseil  qu’il manque certains documents puis Un taux d’AIPP de 15%. Mais il indique aussi que d’autres Sapiteur doivent être mis en place (rhumatologue, Ophtalmo, orl) pour pouvoir m’indemniser  correctement. Sauf que l’assurance n’a jamais missionné les Sapiteurs O.R.L., ophtalmo et rhumato. Ils m’ont envoyé une offre d’indemnisation de 14 000 € que je n’ai pas accepté Et on m’a refusé l’invalidité totale et définitive. J’ai écrit à mon conseiller en lui indiquant qu’il manquait des Sapiteurs et des pièces justificatives comme indiqué dans leur rapport et que je conteste le rapport d’expertise médicale ainsi que l’offre. Que dois-je faire aujourd’hui ? Je suis perdu et j’arrive bientôt aux 2 ans de prescription de l’offre? Que dois-je faire s’il vous plaît ?

Avis sur proposition d’indemnisation

J’ai été renversé par une voiture, avec boîterie au genou, kiné etc… Cela a été long à consolider et après insistance et apports de preuves au médecin de l’assurance, j’ai enfin une proposition d’indemnisation de quelques 3 880 euros, dont j’ai le détail. J’aimerais avoir votre avis sur le bien fondé de ce montant. J’ai en quelques pages claires l’ensemble des éléments et les circonstances, particulières, de tout cela, qui pourraient jouer en faveur d’une indemnisation plus forte (nécessité de relogement pendant un an et demi) et peut-être, (conséquence indirecte sur mon couple, retard dans ma progression au travail).
L’indemnisation proposée est :
– dépenses santé actuelles : 354 euros (cela correspond à mon reste à charge hors remboursement sécu, je ne sais pas s’ils payent directement à la sécu ce qu’elle rembourse)
– déficit fonctionnel permanent 1% : 1 000 euros
– déficit fonctionnel temporaire classe 1 / 579 jours  gêne temporaire partielle : 1 158 euros
– souffrances endurées 1,5 sur 7 : 1400 euros.

INDEMNISATION AVP CORPOREL

Je circulais à vélo sur un rond-point lorsqu’ un véhicule s’ est engagé et m’ a coupé la route provoquant ma chute. Il n’ a pas respecté la signalisation « CEDEZ LE PASSAGE » à l’ entrée du rond-point et n’ a pas contrôlé visuellement s’il pouvait s’engager en omettant de tourner la tête à gauche pour constater que personne ne circulait sur le rond-point. Suite à une IRM, on m’ a diagnostiqué une fracture non déplacée du sacrum. Un arrêt de travail m’ a été prescrit aux urgences et des prolongations par mon médecin traitant. La consolidation a été fixée. L’ offre d’ indemnisation de mon assurance :
Tierce Personne Temporaire : 260 euros.
Déficit fonctionnel temporaire partiel : – Classe 2 durant 94 jours à 5 euros/jour : 470 euros
                                                             – Classe 1 durant 150 jours à 2 euros/jour : 300 euros
Souffrances endurées (2,5/7)
Dont 500 euros de provision déjà réglée : 2000 euros
Déficit fonctionnel permanent : 2% d’ AIPP à 1000 euros du point : 2000 euros
Total : 5030 euros.
Pouvez-vous m’ indiquer si cette première offre d’ indemnisation est cohérente par rapport au préjudice.

Evaluation offre indemnisation suite accident corporel de la circulation routière

Nous avons été victimes mon épouse et moi d’un accident de la route mettant en cause un véhicule utilitaire type fourgon qui est venu percuter violemment par l’arrière notre propre voiture alors que nous circulions dans un ralentissement sur une sortie autoroutière.   En conséquence les services de secours (Pompiers -SAMU-Police) sont intervenus pour nous désincarcérer et nous conduire en service hospitalier où nous sommes restés six jours, pour fractures des vertèbres pour les deux.   Pour ma part j’ai subi une cimentoplastie de la T12 et mon épouse a été contrainte au port d’un corset pendant 3 mois jour et nuit.   Après bien des souffrances et de nombreuses séances de kinésithérapie, j’ai fini par être examiné par un médecin conseil qui a déterminé une gêne temporaire totale durant l’hospitalisation, suivi d’une gêne temporaire classe II. Le médecin estime le taux AIPP à 5% et les souffrances endurées à 3/7 sur l’échelle de gravité quant au dommage esthétique à 0,5/7. Aucune évaluation n’a pu être faite pour mon épouse décédée (mais pour une autre cause), je suis en attente de l’offre de la partie adverse qui doit examiner son cas avec son propre médecin conseil d’après une convention entre assureurs.   J’ai reçu pour moi une offre d’indemnisation Loi Badinter émanant de mon assurance de 12274 Euros. Celle-ci vous parait-elle correcte ?