Expertise médicale suite à un accident de la route

Expertise médicale suite à un accident de la route

N’hésitez pas à profiter de notre 1er RDV offert afin d’avoir notre avis gratuitement sur votre situation et notre proposition d’intervention. Cliquez sur la photo

Principes de l’expertise médicale

Dans le cadre de la loi Badinter l’assureur chargé d’indemniser la victime va procéder à des expertises médicales. L’assureur d’une garantie corporelle du conducteur fera pareil pour son dossier.

La première expertise médicale

Si l’assureur estime que le dossier de la victime va avoir une certaine importance, il risque de missionner son médecin conseil afin d’avoir une idée du préjudice corporel. Le but est de provisionner financièrement le dossier. De plus elle permettra à l’assureur d’avoir une idée de la provision qu’il peut verser à la victime sans prendre le risques d’avoir trop donné. Il n’est pas nécessaire, sauf exception, à cette étape de s’adjoindre un médecin de victime.

L’expertise finale

A la consolidation de l’ état de santé de la victime l’assureur va missionner son médecin conseil afin d’établir les séquelles définitives de la victime et ainsi qu’afin de pouvoir lui faire une offre d’indemnisation définitive. Selon les cas il peut être important pour la victime de s’ajoindre un médecin de victimes afin d’être correctement défendu et afin que l’expertise soit contradictoire. Dans les cas les plus graves il est même préférable de s’adjoindre aussi à un avocat pour surveiller le déroulement de l’expertise médicale.

Si vous avez été victime d’un accident de la route et que vous vous posez des questions sur l’expertise médicale, n’hésitez pas à contacter notre cabinet d’avocat pour avoir notre avis.

Exemples de questions de victimes sur l’expertise médicale après un accident de la route

Expertise médicale victime accident de la route

J’ai été renversée par une voiture, ce qui a occasionné des douleurs d’épaule encore présentes à ce jour. A l’issue de l’expertise médicale, il a été retenu un AIPP de 3%, souffrances 2/7, et aucun préjudice, alors qu’en raison de ces douleurs quasi permanentes, malgré de nombreuses séances kiné, j’ai du réduire mes activités sportives et manuelles qui étaient nombreuses, et les activités quotidiennes d’entretien (lavage, ménage, jardinage etc) me sont devenues pénibles. Je n’ai plus aucune nouvelle de l’assurance qui doit considérer que le dossier est clos alors que la conductrice était responsable (refus de priorité). Quel recours puis-je avoir ? Est-il possible de demander une contre-expertise, étant donné qu’aucun élément « médical » concret ne confirme ces préjudices, et que je ne peux pas avancer d’autre argument que ma douleur et l’angoisse qui l’accompagne ?

Renseignement expertise médicale

Je vous contacte ce jour car j’ai été victime d’un accident de la route dont je ne suis pas responsable. Un jeune conducteur circulant dans mon sens inverse nous a percuté de plein fouet, nous étions à 70KM/H. Je dois avoir une expertise médicale dans moins d’une semaine. Souffrant depuis deux ans d’une fibromyalgie, cet accident a aggravé des douleurs que j’avais déjà avant. Dois-je en parler au médecin ? Ou celui ne les prendra pas en compte puisque les douleurs ne sont pas en lien direct avec l’accident ? Dans le cas échéant, cela serait une grosse souffrance psychologique puisque si je n’avais pas eu cet accident, je ne soufrirai pas autant à l’heure d’aujourd’hui ? Pensez-vous que si ma rhumathologue me fait un certificat médical en notifiant la fibromyalgie et les conséquences qu’à eu l’accident sur ça, cela  penchera en ma faveur ? Je souhaite préparer l’expertise médicale. Une expertise a été faite pour ma fille. Cette expertise s’est très bien passée. Il a estimé ses souffrances endurées à 3.5/7 ainsi que l’assitance par une tierce personne à raison d’une heure trente par jour pendant 21 jours. En revanche, me concernant et ayant des antécédents médicaux, je suis un peu perdue… Pouvez-vous m’éclairer ?

Avis sur résultat d’expertise médicale

Suite à un accident de la route ayant entrainé un décèlement de ma prothèse de hanche ainsi que d’autres complications j’ai donc été ausculté par un médecin expert de l’assurance afin de déterminer le préjudice et l’indemnité. Il a déposé une expertise médicale. Je souhaiterais avoir votre avis afin d’accepter ou non la proposition d’indemnisation de l’assurance.