Compresse oubliée

« Un avocat de confiance est un phare qui apporte la lumière et aide à garder le bon cap », Maître Michel Lamy, ancien Bâtonnier de Rouen 

Maître Morin vous présente ses domaines d’intervention en matière de faute médicale et plus precisement en cas d’oubli de compresse. Il reste à votre disposition si vous avez des questions particulières. N’hésitez pas à le contacter via la messagerie.

N’hésitez pas à profiter de notre 1er RDV offert afin d’avoir notre avis gratuitement sur votre situation et notre proposition d’intervention. Cliquez sur la photo

Une erreur médicale indiscutable : la compresse oubliée

L’oubli d’une compresse à l’occasion d’une opération est un cas relativement classique d’erreur médicale. Le médecin ne doit pas oublier de compresse… On peut dire que concernant l’oubli d’une compresse, il a une obligation de résultat. Les cas d’oublis de compresses sont relativement courants malheureusement. Ce qui déclenche le plus souvent la réaction de la victime qui souhaite agir pour une réparation de son préjudice. Tout dépend aussi de l’attitude qu’a eu le personnel soignant après l’intervention en minimisant ou pas ce que ressentait la victime. Il faut récupérer son dossier médical pour avoir la preuve de l’événement. Pour faire reconnaître la faute, une démarche auprès de la CRCI est un bon commencement si toutefois les critères de gravité sont suffisants. Sinon il faudra faire un recours directement contre l’hôpital.

Si vous vous posez des questions suite à l’oubli d’une compresse vous concernant, n’hésitez pas à demander son avis à notre cabinet d’avocat.

Résumé de la page Compresse oubliée : Notre cabinet d'avocat intervient pour la défense des victimes d'une faute médicale et l'indemnisation qui en découle. Si vous vous posez des questions sur le thème Compresse oubliée, n'hésitez pas à contacter notre cabinet d'avocat.
Questions posées à l’avocat de victimes

Exemples de questions de victimes suite à l’oubli d’une compresse

Oubli de compresse

Plusieurs semaines après mon accouchement,  les douleurs au niveau du ventre ne passaient pas, des douleurs très intenses et brûlures sont apparues au niveau du vagin. Puis une grosse boule. Visite en urgence auprès de la sage-femme qui m’ a retiré une grosse compresse oubliée avant de suturer la déchirure lors de l’accouchement. J’avais énormément de mal à m’asseoir impossible de marcher 500 mètres nous attendons les résultats pour savoir si il y a infection. Quels sont mes recours et que dois-je faire comme.demarche ?

Compresse oubliée

Je me dirige vers vous car j’ai reçu un avis défavorable du crci (Nancy) suite à une opération de l’intestin. Ils ont oublié une compressé. Opérée quelques jours après je souffre beaucoup mais je me dit que c’est sûrement normal. Je me rends aux urgences et là après scanner on me dit qu’il y a un textilome c’est mieux que de dire compresse. Donc réopéré et mon calvaire commence. Morphine et branché de partout. Toutes ces souffrances pour m’entendre dire (cci) que mon cas ne correspond pas à leurs barèmes. Que dois-je faire ?

Erreur médicale

Suite à une intervention non prévue et non prévenue, j’ai eu une grosse infection des sinus avec de nombreux examens durant 6 mois, pour finalement avoir une hospitalisation pour intervention au niveau des sinus. Il en résultait qu’une compresse avait été oubliée. Trou au plancher sinusien certainement dû aussi à l’infection, et certainement d’autres soins à venir ! Merci de bien vouloir me guider dans les démarches possibles à effectuer.

Compresse oubliée

J’ai subi ma troisième hystéroscopie à l’hôpital. Il s’est avéré qu’une compresse a été oubliée dans mon Vagin, constatée et retirée, quatre jours après l’intervention, par les urgences où je réside, n’en pouvant plus points de vue douleurs, ne pouvant ni m’asseoir, ni m’allonger. Pour résumer, j’ai eu une discussion avec la chirurgienne qui a reconnu ne pas avoir compté les compresses, puis, j’ai écrit au directeur de l’Hôpital, son service m’a répondu, reconnaissant aussi « la compresse oubliée » confiant mon dossier à leur assureur qui eux aussi reconnaissent cette compresse oubliée. Je viens de recevoir la lettre d’indemnisation comptée sur quatre jours, sans prendre en compte les soins qui ont suivis (deux ordonnances). Je ne suis pas d’accord et j’aimerai vous faire parvenir les documents pour plus de précisions et savoir si, je suis dans mon bon droit de demander réparation. Je ne me suis pas penchée sur ce dossier tout de suite car j’ai dû subir une hystérectomie à l’hôpital. Je reprends mon dossier et cherche des conseils pour lancer la procédure.

Compresse oubliée lors d’une opération

J’ai été opéré à l’hôpital pour l’ablation d’un polype utérin par hysteroscopie opératoire sous anesthésie générale. Cette chirurgie relevant de l’ambulatoire j’ai été hospitalisée la journée et suis rentrée le soir. J’ai été arrêté la journée du lundi et du mardi uniquement. Des le lendemain j’ai ressenti de fortes douleurs pelvienne mais ayant été informée par le chirurgien que des douleurs et saignement pouvaient arriver j’ai considéré ça normal. 4 jours plus tard les douleurs n’ont fait que s’intensifier, les anti-inflammatoires prescrits ne m’ont jamais soulagé. Il m’était très douloureux de monter les escaliers ou de s’assoir. J’ai commencé à sentir une odeur nauséabonde très désagréable. Je suis allée aux urgences gynécologique en expliquant mon problème et précisant que j’avais l’impression que l’on m’avait oublié quelque chose pendant l’opération on m’a rit au nez car : « nous ne sommes pas dans un film » et fait patienter 7h en salle d’attente avec des douleurs qui n’ont fait que s’intensifier. Une fois avec le médecin, j’ai été examinée au spéculum où elle a très vite vu la compresse et l’a fait sortir. J’ai été extrêmement choquée quand j’ai vu la taille de cette compresse, elle m’a expliqué que c’était un cas très rare mais que « ce n’est pas grave » .J’ai après été perfusée pour injection d’antibiotique car infectée. Je reste assez choquée de cette expérience. Je suis actuellement en arrêt de travail du à l’infection post opératoire et perd la moitié de mon salaire + 3 jours carence. J’ai deux enfants en bas âge et je ne peux pas me permettre cette perte de salaire. Je me tourne vers vous aujourd’hui pour connaître les démarches à effectuer et l’indemnité à laquelle je peux pretendre.

Erreur médicale. Oubli de compresse dans mon vagin

Un chirurgien a oublié des compresses dans mon vagin. Quand j’ai eu de la fièvre et des Maux de ventre il disait que c’était normal. Il a fallu que je me rende aux urgences pour découvrir le problème et ce au bout d’un mois. Je demande indemnités par le biais de son assurance.

Demande indemnisation suite à une faute médicale

J’ai été victime d’une faute médicale lors d’une intervention chirurgicale : oubli d’une compresse. J’ai dû subir une nouvelle intervention pour l’ablation de ce corps étranger. Je souhaite avoir des conseils afin de demander une indemnisation suite à  cette faute médicale.

Oubli de compresse au cours d’intervention

J’envisage de monter un dossier suite à l’oubli de compresse au cours d’une opération d’une double hernies inguinale. J’aurai aimé avoir des conseils pour mener à bien ma démarche.

Renseignements pour erreur médicale compresse oubliée

Je me permets de vous contacter afin de connaître la marche à suivre pour une demande d’indemnisation car je pense que mon père a été victime d’une erreur médicale. Mon père a subi une opération cardiaque  » Pose d’assistance ventriculaire gauche type Heartmate 3 « , lors de cette opération qui a été assez compliquée, il a été oublié une compresse avec tout ce que cela peut générer comme complications infectieuses et autres. Cette compresse a été retirée 21 jours après et sous anesthésie générale sur un patient qui était déjà très affaibli par l’opération initiale. Mon père est décédé. De plus sur le dossier médical que j’ai demandé, il est noté qu’il y a eu une décanulation accidentelle de sa trachéotomie, c’est une accumulation de faits graves.