Comment négocier une indemnisation ?

« Un avocat de confiance est un phare qui apporte la lumière et aide à garder le bon cap », Maître Michel Lamy, ancien Bâtonnier de Rouen 

Maître Morin vous présente ses domaines d’intervention en matière de faute médicale et d’accident de la route. Il reste à votre disposition si vous avez des questions particulières. N’hésitez pas à le contacter via la messagerie.

N’hésitez pas à profiter de notre 1er RDV offert afin d’avoir notre avis gratuitement sur votre situation et notre proposition d’intervention. Cliquez sur la photo

Comment négocier une indemnisation ?

Résumé de la réponse à la question

1. Déterminer les préjudices: Identifier et chiffrer tous les préjudices corporels et économiques subis.
2. Constituer un dossier solide: Rassembler les pièces justificatives et les témoignages.
3. Contacter l’assureur: Envoyer une lettre de réclamation détaillée.
4. Négocier l’indemnisation: Argumenter et défendre vos prétentions. Au besoin demandez à recevoir un inspecteur de l’assureur chez vous pour parler librement de l’offre
5. Saisir la justice en dernier recours: Si la négociation échoue, assigner l’assureur en justice.

La loi Badinter est une loi française qui protège les victimes d’accidents de la route. Elle prévoit l’indemnisation des préjudices corporels et économiques subis par les victimes.

Négocier une indemnisation est une étape importante pour obtenir réparation du préjudice subi.

Il est important de bien se préparer et de connaître ses droits pour maximiser ses chances de succès.

Déterminer les préjudices:

La première étape consiste à identifier et à chiffrer tous les préjudices subis, à la fois corporels et économiques. Se renseigner sur les barèmes d’indemnisation. Les préjudices corporels incluent les blessures physiques et psychologiques, les douleurs et souffrances, l’incapacité permanente et le préjudice esthétique. Les préjudices économiques incluent les frais médicaux, les frais de rééducation, la perte de revenus et le préjudice d’agrément.

Exemple de question de victimes comment négocier une offre d'indemnisation

Ma mère a été victime d'un accident de la route alors qu'elle marchait sur un passage piéton. Percutée par une voiture, elle a été transportée à l'hôpital pour des douleurs aux genoux et à la hanche. Les radios n'ont révélé aucune anomalie, mais un IRM réalisé en décembre a montré qu'elle avait les deux genoux fracturés et une rupture de ligaments non soignés. La marche avec ces blessures a entraîné une déviation de la jambe gauche et deux chutes, l'une ayant causé une fracture du poignet et l'autre une fracture du col du fémur. Une prothèse totale du genou droit a été posée. En février , une proposition d'indemnisation a été faite. Elle s'élève à 38 000€, dont 12 500€ pour l'AIPP (13%), 9 000€ pour le SE (4/7), 3 100€ pour le PEP, 6 024€ pour l'ATP (502 heures), 0€ pour la tierce personne définitive, 0€ pour l'adaptation du logement et 0€ pour les soins médicaux futurs. Ma mère a de grandes difficultés à marcher et souffre beaucoup. Elle ne peut plus s'agenouiller, s'accroupir ou laver ses pieds seule. Face à cette situation, je vous prie de me conseiller sur les démarches à suivre. Cette proposition d'indemnisation me semble insuffisante au regard des préjudices subis par ma mère. Comment négocier cette offre ?

Réponse de l'avocat

J'ai pris connaissance de votre message avec attention et comprends votre inquiétude concernant la proposition d'indemnisation qui a été faite à votre mère. En l'état, il est difficile de vous dire si cette proposition est suffisante ou non. Cela dépendra de plusieurs facteurs, dont la gravité des blessures de votre mère, les séquelles qu'elles ont laissées, son âge et ses activités professionnelles. Cependant, il est certain que les montants proposés pour certains postes de préjudice semblent faibles. C'est notamment le cas pour l'ATP (aide à tierce personne) et l'adaptation du logement. 
Je vous recommande de me contacter pour convenir d'un rendez-vous. Lors de cet entretien, nous pourrons examiner votre dossier en détail et je vous conseillerai sur les démarches à suivre. En particulier, je vous recommande de faire appel à un médecin expert pour évaluer les préjudices de votre mère. Ce médecin pourra établir un rapport qui sera utile pour contester la proposition d'indemnisation et obtenir une meilleure réparation.

Constituer un dossier solide:

Il est ensuite important de constituer un dossier solide pour étayer vos prétentions. Ce dossier doit comprendre :

  • Les pièces justificatives: Les certificats médicaux, les factures, les attestations de salaire, etc.
  • Les témoignages: Les témoignages des témoins de l’accident, des médecins et des experts.

Contacter l’assureur:

Une fois que vous avez constitué votre dossier, vous pouvez contacter l’assureur du responsable de l’accident. Vous devez lui envoyer une lettre de réclamation détaillée, en précisant les préjudices que vous avez subis et les montants que vous demandez. Vous pouvez demander à rencontrer quelqu’un pour discuter verbalement de l ‘offre.

Négocier l’indemnisation:

L’assureur vous fera une proposition d’indemnisation. Vous n’êtes pas obligé d’accepter cette proposition. Vous pouvez négocier l’indemnisation en argumentant et en défendant vos prétentions.

Conseils pour négocier l’indemnisation:

  • Soyez clair et précis dans vos demandes.
  • Apportez des preuves pour étayer vos prétentions.
  • Restez calme et courtois.
  • N’hésitez pas à faire appel à un expert ou à un avocat.

Saisir la justice en dernier recours:

Si la négociation échoue, vous pouvez saisir la justice en dernier recours. Vous devrez alors assigner l’assureur en justice et prouver le préjudice que vous avez subi.

Lire aussi sur le sujet

N'hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d'aide pour négocier une indemnisation. Je suis avocat spécialisé dans le droit des victimes d'accidents de la route. Je peux vous aider à constituer votre dossier, à négocier avec l'assureur et à saisir la justice si nécessaire.
Questions de victimes

Questions de victimes sur négocier une offre d’indemnisation

J’ai été victime d’un accident de la route. Comment puis-je savoir si j’ai droit à une indemnisation ?

Réponse avocat :

Vous avez droit à une indemnisation si vous avez subi des préjudices corporels ou économiques à la suite d’un accident de la route, même si vous n’êtes pas responsable de l’accident. La loi Badinter prévoit l’indemnisation de toutes les victimes d’accidents de la route, y compris les conducteurs, les passagers, les piétons et les cyclistes.

Quels sont les documents que je dois fournir pour obtenir une indemnisation ?

Réponse avocat :

Vous devez fournir un certain nombre de documents pour obtenir une indemnisation, notamment :

  • Un constat amiable si l’accident est corporel et implique deux ou plusieurs véhicules terrestres à moteur.
  • Un certificat médical initial et des certificats de consolidation.
  • Des factures pour tous les frais médicaux et de rééducation.
  • Des attestations de salaire si vous avez perdu des revenus à la suite de l’accident.
  • Des témoignages des témoins de l’accident.

Que faire si l’assureur refuse de m’indemniser ?

Réponse avocat :

Si l’assureur refuse de vous indemniser, vous pouvez :

  • Envoyer une lettre de mise en demeure à l’assureur.
  • Saisir la justice en dernier recours.

Combien de temps dure une procédure d’indemnisation ?

Réponse avocat :

La durée d’une procédure d’indemnisation peut varier en fonction de la complexité du dossier et de l’attitude de l’assureur. En moyenne, une procédure d’indemnisation dure entre 6 et 12 mois.

Puis-je me faire assister par un avocat ?

Réponse avocat :

Oui, vous pouvez vous faire assister par un avocat à tout moment de la procédure d’indemnisation. Un avocat peut vous aider à :

  • Constituer votre dossier.
  • Négocier avec l’assureur.
  • Saisir la justice.