Présentation

Le cabinet vous accueille et vous présente son activité orientée vers l’indemnisation des victimes d’accidents de la route, d’accidents de la vie et d’erreurs médicales.

Profitez d'un rendez-vous gratuit pour recevoir un avis sur votre situation et une proposition d'intervention. Cliquez sur l'image pour en savoir plus.

Bientôt à paraître sur Amazon : "Mille et une Questions en Droit Médical : Réponses d'un Avocat"
Un ouvrage de Maître Oscar Morin
Cliquez sur la photo

Un avocat de confiance

C'est en tant qu'expert en indemnisation du préjudice corporel que Maître Oscar Morin a commencé à œuvrer pour les victimes. Ce métier demande non seulement de maîtriser les règles de l'indemnisation, mais également de savoir chiffrer financièrement les postes de préjudices très importants comme les aménagements de domicile, les pertes d'exploitation, les reconstructions de logement. C'est tout naturellement qu'il a passé le barreau afin de devenir avocat de victimes pour apporter aux victimes un savoir-faire complet en plaidant les dossiers lorsque nécessaire. Maître Morin a donc une compétence particulièrement pointue en matière d'indemnisation du préjudice corporel, que ce soit en cas d'accident de la route, d'erreur médicale ou d'accident de la vie. Conscient des difficultés rencontrées par les victimes, il sera heureux d'assurer la défense de vos intérêts.


Avocat au Barreau de Paris. Intervention France entière.
62, rue de Caumartin 75009 PARIS

Le domaine de compétence du cabinet

Concernant l’indemnisation

  • Accidents de la route
  • Accidents médicaux, infections nosocomiales, infections iatrogènes, aléas thérapeutiques
  • Accidents de la vie
  • Agressions
  • Attentats

Parce qu'une victime est susceptible d’avoir besoin d'un médecin expert indépendant des assureurs lors de la poursuite de son dossier, le cabinet a choisi de mettre en place un réseau de médecins experts de victimes afin qu’elles soient assistées par des professionnels médicaux lors de l’évaluation médicale de leur dossier.

Les victimes d’accidents corporels, à fortiori lorsqu’il s’agit d’un accident emportant des dommages très lourds, ont besoin d’un accompagnement intégral. Au surplus de devoir gérer les changements drastiques qui s’opèrent dans leurs vies, les victimes doivent gérer leur indemnisation, ce qui s’avère souvent compliqué à concilier. Beaucoup de victimes délaissent de ce fait leur procédure d’indemnisation pendant leur période de convalescence, ce qui entraîne des difficultés financières pour elles. 

Les victimes ont donc besoin d’être déchargées de ces tâches pour pouvoir se focaliser en toute sérénité sur leur rétablissement. 

Comment nous contacter ?

Laissez un message email dans la boîte prévue à cet effet. Posez votre question et au besoin laissez vos coordonnées téléphoniques pour pouvoir être appelé. Vous obtiendrez une réponse dans la journée.

Dans quel secteur intervient le cabinet ?

Le cabinet de Me Oscar Morin est situé à Paris afin de pouvoir intervenir facilement sur toute la France au soutien des intérêts des victimes.

Une intervention en France et Outre-Mer

Le cabinet intervient dans la France entière, y compris en Corse, en Guyane, en Guadeloupe, en Martinique et à la Réunion. Aucune barrière géographique ne doit constituer un frein à l’obtention d’une réparation intégrale de la victime.

Avec les outils technologiques dont nous disposons aujourd’hui, il est assuré un suivi humain des clients, quel que soit le lieu de vie de ceux-ci.

Ethique

Le cabinet vous proposera son intervention après étude gratuite de votre dossier et uniquement s'il semble possible de vous apporter une vraie plus-value. Il regarde également les possibilités pour faire intervenir aux frais vos garanties protection juridique ou défense recours. Il négocie avec l'adversaire ou demande devant le tribunal la prise en charge de tout ou partie des frais dépensés.

Le principe fondamental de réparation du dommage corporel

Ce principe précise que la victime doit être indemnisée de manière intégrale, conformément à la jurisprudence constante de la Cour de Cassation. Cependant, le barème d’indemnisation est souvent en conflit avec cette exigence et la Cour l’a toujours rejeté. En outre, la victime n’a pas à justifier d’un projet de vie pour obtenir une indemnisation, car cela ne doit pas influencer son choix de vie ou sa vie privée. Il convient de souligner que l’utilisation de la notion de projet de vie peut retarder la consolidation des blessures, permettant ainsi aux compagnies d’assurances et aux fonds de retarder le règlement de l’indemnisation, ce qui n’est pas acceptable.

Le principe de réparation intégrale du dommage corporel ne menace pas l’activité des compagnies d’assurances, qui se portent bien malgré la crise économique. En France, l’Assurance Française est classée 4ème au niveau mondial et 2ème en Europe. Cependant, les victimes ont souvent du mal à obtenir une indemnisation adéquate. Bien que 95% des litiges soient résolus à l’amiable dans le cadre de la loi Badinter, ces transactions ne représentent que 45% du montant total des indemnisations payées. En réalité, 90% des conducteurs ayant subi un préjudice corporel ont reçu de leur assureur la moitié moins de ce qu’ils auraient pu obtenir devant un tribunal. Pour cette raison, il est essentiel que les victimes soient représentées par un avocat spécialisé et assistées par un médecin-conseil de victimes.

Le principe de réparation intégrale est fondamental et doit être défendu en permanence. Si la situation de la victime s’aggrave, celle-ci peut toujours obtenir une indemnisation complète, même si un jugement définitif a déjà été rendu. Cette demande doit être présentée dans un délai de dix ans à compter de la consolidation. Pour les victimes de handicaps importants, les délais de prescription peuvent être plus courts

Questions posées à l'avocat de victimes
Le cabinet est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions en matière d'accident de la route, d'erreur médicale, d'accident de la vie ou d'agression. 

Exemples de questions posées au cabinet Morin Avocat

Accident de vélo. Contact de votre cabinet d’Avocat

Maître, j’ai eu vos coordonnées par Madame……. pour laquelle vous intervenez déjà. Elle m’a dit d’appeler le cabinet de Maître Morin que vous pourriez prendre mon dossier qui entrerait dans vos compétences. J’ai eu un accident de vélo contre un camion (porteur), j’étais sur la piste cyclable et le camion sortait d’un parking de magasin et on s’est croisé je l’ai pris en pleine tête ; j’étais aux urgences avec plusieurs contusions, bosse au niveau de la tête, multiples douleurs etc. J’ai eu un arrêt de 30 jours prolongé et je dois voir mon médecin mardi pour une consultation approfondie. J’aimerais savoir comment se passent les indemnisations, est-ce nécessaire de prendre un médecin expert ? L’énorme bosse que j’avais au niveau de la tête commence à se résorber, du coup j’aimerais savoir si le médecin expert de l’assureur du véhicule prendra ça comme un préjudice esthétique vu que ça commence  à se résorber sur mon arrêt de travail c’est indiqué traumatisme crânien, est ce que cela aura un impact pour la suite.

Réponse du cabinet d'avocat :

Merci de nous avoir contactés et de nous avoir choisis pour vous accompagner dans cette épreuve difficile. Nous sommes désolés d'apprendre que vous avez été impliqué dans un accident de vélo aussi grave et nous sommes prêts à vous aider à naviguer dans les démarches d'indemnisation. En ce qui concerne votre accident, la loi Badinter s'applique ici car il s'agit d'un accident de la circulation impliquant un véhicule à moteur. Selon cette loi, en tant que cycliste non responsable, vous êtes en principe intégralement protégé et devriez être indemnisé pour tous vos préjudices, physiques et matériels.

Concernant le recours à un médecin expert, il est effectivement conseillé dans votre situation. Un médecin expert indépendant peut évaluer de manière objective l'étendue de vos blessures et s'assurer que toutes les conséquences médicales, même celles qui ne sont pas immédiatement apparentes, soient documentées. Cela est particulièrement important dans le cas de blessures comme un traumatisme crânien, qui peuvent avoir des répercussions à long terme pas toujours visibles immédiatement. Quant à la question du préjudice esthétique, même si la bosse se résorbe, le médecin expert devra évaluer s'il reste des séquelles visibles ou des modifications de l'apparence qui pourraient justifier une indemnisation sous ce chef de préjudice. La mention de "traumatisme crânien" dans votre dossier médical est un élément significatif et devrait être prise en compte dans l'évaluation de vos dommages.

Nous vous proposons de nous rencontrer ou de fixer un appel pour discuter plus en détail de votre cas et préparer les documents nécessaires à l'élaboration de votre demande d'indemnisation. Cela nous permettra également de discuter des prochaines étapes, notamment la possibilité de désigner un médecin expert pour évaluer vos blessures.

Indemnisation corporelle recherche avocat

J’ai eu un accident de la route non responsable, je doublais un véhicule, le conducteur de ce dernier s’est endormi au volant et est venu me percuter à plus de 110km. J’ai donc eu une entorse du rachis cervical avec 15 jours d’arrêts de travail. Aujourd’hui en plus je garde des douleurs à l’épaule. Après expertise, le médecin expert me diagnostique : Déficit fonctionnel temporaire partiel de classe 2, une AIPP de 9%, souffrances endurées à 3,5/7. Je souhaiterai savoir à quelle indemnisation je peux prétendre ? On m’a dit de prendre Maître Morin comme avocat qu’il était bon.

Accident avec un piéton ayant entraîné le décès de celui-ci

Ma cousine habite chez ses parents, à proximité immédiate de mes grands-parents. Il y a une allée de voiture qui sépare les 2 maisons. Ma cousine reculait dans cette allée pour sortir de chez elle et n’a pas vu notre grand père qui était accroupi derrière sa voiture. Elle l’a percuté. Lorsqu’elle a senti le choc, elle a avancé sa voiture et a coupé le moteur. La victime a été transportée au CHU mais dans l’après-midi, nous apprenions que ses blessures étaient bien plus graves qu’elles ne paraissaient. Il a été admis en réanimation et est décédé le mardi. Ma grand-mère ne souhaite évidemment pas porter plainte contre sa petite-fille. Mais, je me demande, dans le cadre de la loi Badinter, si elle peut percevoir une indemnisation dûe au préjudice subi, en tant que veuve. Peut-il y avoir d’autres ayants-droits ? Le fait que l’accident se soit déroulé dans un chemin de servitude privé et non sur la route, change-t-il quelque chose ?

Accident de la route avec dégâts corporels

Ma belle fille a eu un accident de la route, sa voiture a été percutée par une voiture arrivant en face. Le conducteur de celle-ci a doublé sans visibilité et en franchissant une ligne blanche. 4 personnes se trouvaient dans la voiture de ma belle fille, les 4 ont été blessés, une est encore hospitalisée. Les premières constatations ont été effectuées par le commissariat du lieu de l'accident. Nous voulons porter plainte. mais nous sommes un peu perdu dans ces démarches. Chacun des occupants doit il porter plainte ? Doit-on se constituer partie civile ? Devons nous prendre l'avis d'un avocat ? Comment obtenir réparation des préjudices ?

Aide suite accident de la route

Nous avons eu un accident de la route, j'ai eu une indemnisation de notre assurance, mais mon conjoint malgré sa consolidation n'a toujours pas été remboursé. Nous aimerions être accompagnés par un avocat en accident de la route.

error: Content is protected !!