Erreur Médicale opération urologique

“Un avocat de confiance est un phare qui apporte la lumière et aide à garder le bon cap”, Maître Michel Lamy, ancien Bâtonnier de Rouen 

Le cabinet vous accueille et vous présente son activité orientée vers l’indemnisation des victimes d’accidents de la route, d’accidents de la vie et d’erreurs médicales.

N’hésitez pas à profiter d’un 1er rendez-vous offert afin d’obtenir gratuitement un avis sur votre situation ainsi qu’une proposition d’intervention. Cliquez sur la photo

Question sur une Erreur Médicale opération urologique

Message Reçu
Bonjour,
En juillet dernier, j’ai subi une opération urologique (pose d’une bandelette intra-utérine) pour résoudre un problème de santé. Cependant, non seulement mon problème initial persiste, mais il s’est également aggravé. Le chirurgien suggère une nouvelle intervention, attribuant le problème à une erreur lors de la fixation de la bandelette par l’interne. Je suis réticente à l’idée de subir une autre opération et je vis mal les désagréments causés par cette intervention. Je souhaiterais être accompagnée dans mes démarches.


Réponse de l’Avocat : Conseils en Cas de Suspicions d’Erreur Médicale opération urologique

Tout d’abord, merci de m’avoir contacté. Suite à votre message concernant les complications après votre opération urologique, voici quelques éléments clés pour vous guider :

  1. Collecte d’Informations : Il est important de rassembler toutes les informations médicales pertinentes, y compris votre dossier médical complet, qui pourrait apporter des éclaircissements sur votre situation.
  2. Évaluation Médicale Indépendante : Un second avis médical peut être utile pour évaluer la nécessité et les risques d’une nouvelle opération, et pour confirmer si une erreur a été commise lors de la première intervention.
  3. Droits et Options Juridiques : Si une erreur médicale est suspectée, vous pourriez avoir droit à une indemnisation pour les préjudices subis, y compris les frais médicaux, la douleur et la souffrance, et d’autres pertes éventuelles.
  4. Étapes Suivantes : La première étape serait d’analyser en détail votre cas et d’envisager les meilleures options juridiques pour défendre vos intérêts.
  5. Planification d’un Entretien : Je vous propose de fixer un rendez-vous pour discuter de votre situation de manière plus approfondie. Cela nous permettra de déterminer une stratégie adaptée à votre cas.

N’hésitez pas à me contacter pour convenir d’une date et d’un horaire pour cet entretien.

Résumé de ce qu’il convient de faire

Pour obtenir une indemnisation en cas d’erreur médicale suite à une opération urologique, voici cinq étapes clés à suivre :

  1. Obtention et Révision du Dossier Médical : Demandez une copie complète de votre dossier médical, y compris les rapports de chirurgie, les notes des médecins, et les résultats des examens. Cela permettra d’analyser le déroulement de l’opération et d’identifier toute erreur potentielle.
  2. Consultation d’un Expert Médical : Obtenez un second avis médical auprès d’un urologue indépendant ou d’un expert en médecine légale. Cet expert pourra évaluer si l’opération a été réalisée selon les standards médicaux et identifier les erreurs éventuelles.
  3. Documenter les Préjudices Subis : Rassemblez tous les documents relatifs aux préjudices subis, y compris les coûts des traitements supplémentaires, les pertes de revenus, les douleurs et souffrances, et les impacts sur votre qualité de vie.
  4. Consultation Juridique : Prenez contact avec un avocat en droit médical ou en erreurs médicales. Il pourra vous conseiller sur vos droits et la possibilité d’une action en justice pour obtenir une indemnisation.
  5. Engagement de Procédures Judiciaires si Nécessaire : Si une faute médicale est établie et que la voie amiable avec l’établissement médical ou les assurances n’aboutit pas, votre avocat pourra engager une procédure en justice pour obtenir une indemnisation adéquate. Commencez cependant par la CRCI.

Il est essentiel de suivre ces étapes méthodiquement pour renforcer vos chances d’obtenir une indemnisation juste et équitable en cas d’erreur médicale.