Comment saisir la Commission de conciliation et d’indemnisation ?

« Un avocat de confiance est un phare qui apporte la lumière et aide à garder le bon cap », Maître Michel Lamy, ancien Bâtonnier de Rouen 

Maître Morin vous présente ses domaines d’intervention en matière de faute médicale. Il reste à votre disposition si vous avez des questions particulières. N’hésitez pas à le contacter via la messagerie.

N’hésitez pas à profiter d’un 1er rendez-vous offert afin d’obtenir gratuitement un avis sur votre situation ainsi qu’une proposition d’intervention.. Cliquez sur la photo

Comment saisir la Commission de conciliation et d’indemnisation ? Avara.N

Top réponse résumée à la question:

  1. Pour saisir la Commission de conciliation et d’indemnisation, commencez par rassembler tous les documents médicaux et preuves liés à votre cas, y compris des rapports de traitement et des justificatifs des préjudices subis.
  2. Rédigez une demande écrite qui détaille l’incident, les dommages subis, et la compensation souhaitée, en vous assurant d’inclure toutes les informations et preuves pertinentes.
  3. Soumettez votre demande auprès de la Commission régionale de conciliation et d’indemnisation (CRCI) de votre région, soit par courrier postal, soit par voie électronique si disponible.
  4. Après réception de votre dossier, la commission évaluera votre cas et déterminera si vous êtes éligible à une indemnisation et, le cas échéant, le montant approprié.
  5. Pendant le processus, vous pouvez être assisté par un avocat en droit de la santé pour vous aider à naviguer dans la procédure et à maximiser vos chances d’obtenir une indemnisation adéquate.

En tant qu’avocat, voici une réponse à votre question sur la manière de saisir la Commission de Conciliation et d’Indemnisation (CCI) :

1. Comprendre le Rôle de la CCI

  • La CCI est destinée à faciliter l’indemnisation des victimes d’accidents médicaux, qu’il s’agisse d’aléas thérapeutiques, d’infections nosocomiales ou d’affections iatrogènes.

2. Vérifier les Conditions d’Éligibilité

  • L’accident médical doit avoir eu lieu après le 4 septembre 2001.
  • Le préjudice doit être important, comme un taux d’AIPP d’au moins 24%, un arrêt de travail de plus de 6 mois, ou des troubles graves dans les conditions d’existence.

3. Rassembler les Documents Nécessaires

  • Constituez un dossier comprenant tous les documents médicaux et administratifs pertinents, un certificat médical détaillant l’accident médical et la gravité des dommages, ainsi que des preuves de votre statut d’assuré social.

4. Remplir le Formulaire de Demande

  • Téléchargez et remplissez le formulaire de demande d’indemnisation spécifique à la CRCI. Ce formulaire est disponible auprès des CCI régionales ou sur leur site internet.

5. Envoyer le Dossier

  • Envoyez le formulaire accompagné de votre dossier médical complet à la CCI de la région où le professionnel ou l’établissement de santé mis en cause est situé.

6. Processus d’Examen par la CCI

  • Après réception, la CCI examine le dossier pour déterminer s’il remplit les conditions d’accès. En cas de doute, elle peut demander une expertise médicale.

7. Suivre la Procédure

  • Si la CCI accepte votre dossier, elle organisera une expertise médicale pour évaluer vos préjudices. Vous pouvez être accompagné par un médecin conseil pour cette expertise.

8. Attendre la Décision et l’Offre d’Indemnisation

  • La CCI dispose d’un délai de 6 mois pour rendre son avis. Après cela, l’ONIAM ou l’assureur du professionnel de santé concerné fera une offre d’indemnisation.

9. Accepter ou Contester l’Offre

  • Vous pouvez accepter l’offre d’indemnisation ou la contester devant un tribunal.

Il est conseillé de se faire accompagner par un avocat dans le droit médical pour optimiser vos chances de succès dans cette démarche.

Voir aussi

Aide-Mémoire : Saisir la Commission de Conciliation et d’Indemnisation (CCI)

  1. Objectif de la CCI : Aide à l’indemnisation des victimes d’accidents médicaux (aléas thérapeutiques, infections nosocomiales, affections iatrogènes).
  2. Conditions d’Éligibilité : Accident post-4 septembre 2001, préjudices importants (AIPP ≥ 24%, arrêt de travail > 6 mois, troubles graves).
  3. Documents Nécessaires : Dossier médical, certificat médical détaillé, preuve de statut d’assuré social.
  4. Formulaire de Demande : À remplir et à envoyer à la CCI régionale avec le dossier médical.
  5. Processus d’Examen : Vérification des conditions d’accès par la CCI, possible expertise médicale.
  6. Délai de Réponse : 6 mois pour l’avis de la CCI.
  7. Offre d’Indemnisation : Proposée par l’ONIAM ou l’assureur, contestable devant un tribunal.
  8. Rôle de l’Avocat : Conseillé pour accompagner et optimiser la démarche.
Questions de victimes

Exemples de questions sur comment saisir la CRCI

Indemnisation pour Infection Nosocomiale Post-Opératoire

“J’ai contracté une infection nosocomiale (staphylocoque doré) suite à une intervention chirurgicale. Je souhaite de l’aide pour constituer mon dossier en vue d’obtenir une indemnisation par la CRCI.”

Suivi de Dossier après Envoi à la CRCI

“Après avoir envoyé mon dossier à la CRCI, je n’ai pas encore reçu de convocation pour une expertise médicale. Quels sont les délais normaux de réponse de la CRCI et que dois-je faire si je n’ai pas de nouvelles ?”

Demande d’Indemnisation pour Complications Post-Traitements Anticancéreux

“Suite à des complications graves (phlébite, infection à staphylocoques, sténose artérielle) liées à mes traitements anticancéreux, je me retrouve en difficulté financière et mentale. Comment puis-je procéder pour obtenir une indemnisation via la CRCI pour ces multiples préjudices ?”

Aide pour Demande d’Indemnisation CRCI pour Mauvais Soins Dentaires

“Victime de mauvais soins dentaires avec des prothèses inadaptées, je souhaite savoir comment remplir un dossier d’indemnisation CRCI. Quelle est la procédure à suivre pour prouver l’abus de confiance et la négligence du cabinet dentaire ?”

Ressaisir la CRCI pour Nouveaux Problèmes de Santé

“Ayant déjà saisi la CRCI en 2011 pour des problèmes de vue (conclu comme un aléa thérapeutique non fautif), je fais face à une rechute. Comment puis-je ressaisir la CRCI pour ces nouveaux problèmes de santé et est-il possible d’obtenir des dommages-intérêts pour le préjudice subi ?”