Indemnisation choc septique

« Un avocat de confiance est un phare qui apporte la lumière et aide à garder le bon cap », Maître Michel Lamy, ancien Bâtonnier de Rouen 

Indemnisation d’un décès suite à un choc septique

N’hésitez pas à profiter de notre 1er RDV offert afin d’avoir notre avis gratuitement sur votre situation et notre proposition d’intervention. Cliquez sur la photo

Principe d’indemnisation du choc septique

Le  choc septique correspond à l’association d’une infection et d’une défaillance hémodynamique. En cas de décès par choc septique, il y a possibilité de demander une expertise médicale par les ayants droit du patient s’ils estiment qu’une erreur médicale ou une infection nosocomiale est à l’origine du décès. L’idée peut être de saisir la CRCI après avoir récupéré le dossier médical afin d’avoir son avis. En cas de décès, les ayants droits pourront alors être indemnisés par l’ONIAM au tite de l’aléa thérapeutique ou d’erreur médicale. Les ayants droits peuvent avoir réparation de leurs préjudices, qu’il s’agisse du préjudice moral ou du préjudice économique. Au préalable au recours il conviendra de récupérer le dossier médical de la victime auprès de l’établissement de santé.

Si vous êtes l’ayant droit d’une victime d’un choc septique n’hésitez pas à demander son avis à notre cabinet d’avocat.

Résumé de la page Indemnisation choc septique : Notre cabinet d'avocat intervient pour la défense des victimes d'une faute médicale et l'indemnisation du préjudice corporel qui en découle. Si vous vous posez des questions sur le thème Indemnisation choc septique, n'hésitez pas à contacter notre cabinet d'avocat.
Questions posées à l’avocat de victimes

Exemples questions de victimes sur l’indemnisation du décès suite à choc septique

Choc septique

Suite au décès de mon époux ( choc septique que j’ai découvert quand j’ai demandé le dossier médical ) je suis convoquée chez un médecin mandaté par le crci en juin. Plusieurs médecins sont nommés car reanimation. Vu mon état mental j’ai peur de me retrouver devant ces médecins qui me ramènent au jour le plus sombre de ma vie. Ma question: les médecins responsables sont toujours presents à une expertise ou se font-ils representer ?

Décès suite à erreur médicale ? Infection nosocomiale poly microbienne

Je suis tombé par hasard sur votre site parce que je chercher des informations concernant les erreurs médicales, Infection nosocomiale avec choc septique mais surtout sur la procédure à suivre car j’ai déjà contacté mon assurance. Ma mère a été hospitalisée courant mars dans un hôpital, elle a été pris en charge dans plusieurs services et a atterri aux soins intensifs où elle y est décédée d’un choc septique suite à une infection  pulmonaire nosocomiale polymicrobienne. J’ai déjà entamé une procédure pour réclamer le dossier médical complet, j’ai prévenu mon assurance afin qu’une expertise médicale soit mise en route, le médiateur médical de l’hôpital m’a déjà contacté pour essayer de m’endormir…Je travaille également dans le milieu médical, concernant la prise en charge de ma mère il y a des choses que je n’ai pas comprises,  je veux dire par-là que je n’en ai pas compris le but thérapeutique et que pour moi cela me semblait insensé !

Besoin d’information concernant une procédure suite choc septique

Mon père est décédé sui à un choc septique. Au départ il a été hospitalisé pour un cancer des intestins avec une intervention chirurgicale le lendemain. Il avait de très violents maux de ventre et a été réopéré pour une péritonite. Or pendant cette intervention le chirurgien a percé la péritonite ce qui a enclenché une septicémie. De ce fait il a été mis en soins intensifs avec un pronostic engagé. Son état s’est dégradé dans les jours suivants jusqu’à son décès. D’autre part ce chirurgien a apparament déjà commis des erreurs …. Je souhaiterais savoir quelles démarches faire pour faire valoir cette erreur médicale. Dois-je porter plainte et de quelle façon? Une expertise du dossier médical peut-il être expertisé ?

Demande d’indemnisation choc septique

Je suis une infiltration sacro iliaque droite. 2 jours plus tard de violentes douleurs dans l’articulation et la jambe, articulation bloquée. Aux urgences : depuis je suis à l’hôpital pour une septicémie (staphylocoque doré ou assimilé). On me dit que le microbe est passé par l’infiltration !

Décès choc septique

Je me permets de prendre contact avec vous suite au décès de mon frère survenu au CHU. Entré suite à des maux de tête et coubature avez. Une légere difficulté à respirer. Il est décèdé. Pendant plus de  deux semaines son état était tout à fait stable. Chaque jour nous étions  à son chevet et depuis son coma artificiel voulu par les médecin pour mieux lui apporter des soins son état s’est aggravé. Suite à son intubation il a été contaminé  par un microbe se trouvant dans ses tuyaux. Il a été traité par des antibiotiques. Suite à cela ils nous ont informé que son état été toujours stable. D’après ce qu’ils ont dit c’est que dans cette situation, les bactéries se développent parfois dans les poumons, ce qui peut provoquer une pneumonie, et des infections bactériennes pouvant aller jusqu’à la septicémie.

Choc septique

Mon mari est décédé. Il a été opéré et a fait un choc septique mais n’ayant pas toute sa conscience il a arraché  sa sonde gastrique ce qui a provoqué  sa mort. Que puis-je  faire ?

Choc septique à staphyloccoque doré

Mon père a eu une pose de prothèse de genou en ambulatoire. Il a de la température, il voit son médecin traitant qui l’hospitalise aux urgences car pas de place là où il s’est fait opérer. Le chirurgien le prend en urgence au bloc pour un lavage car il décompensait. En post opératoire,  il va en reanimation et fait un choc septique : staphyloccoque doré aux résultats. Il tient malgré tout le coup, mais il a une depose de prothèse. Pendant ce temps,  des collections de pus lui avaient fait une phlyctene nécrosante en bas du mollet de la jambe opérée. Il repasse au bloc pour un lavage car une nouvelle collection est présente en sous-cutané. Donc au total , 3 plaies sur la même jambe. Il a fait 3 rush cutané,  suite à 3 antibiotiques. Après 6 semaines de reanimation,  il sort avec sa jambe sans genou, son infection avec 3 mois de traitement,  et une neuromyopathie de reanimation : il ne peut pas du tout faire les actes de la vie quotidienne et ne peut pas utiliser sa jambe gauche. Il a été transféré dans un service de gériatrie dans le même établissement. Ya t’il quelque chose a faire?