Indemnisation famille victime accident route

« Un avocat de confiance est un phare qui apporte la lumière et aide à garder le bon cap », Maître Michel Lamy, ancien Bâtonnier de Rouen 

Maître Morin vous présente ses domaines d’intervention en matière de faute médicale et d’accident de la route. Il reste à votre disposition si vous avez des questions particulières. N’hésitez pas à le contacter via la messagerie.

N’hésitez pas à profiter de notre 1er RDV offert afin d’avoir notre avis gratuitement sur votre situation et notre proposition d’intervention. Cliquez sur la photo

Indemnisation de la Famille Victime d’Accident de la Route

Résumé de la réponse à la question

  1. Droit à indemnisation : Les proches de la victime décédée dans un accident de la route ont droit à une indemnisation pour leur préjudice moral et les préjudices économiques résultant du décès.
  2. Procédure de demande : La demande d’indemnisation doit être adressée à l’assurance du responsable de l’accident ( assureur mandaté ) ou, à défaut, au Fonds de Garantie des Victimes.
  3. Évaluation des préjudices : Les préjudices subis par les proches sont évalués en fonction du préjudice moral, des pertes de revenus supportées, et des frais funéraires.
  4. Calcul de l’indemnisation : L’indemnisation est calculée en tenant compte de l’impact financier et émotionnel du décès sur les proches.
  5. Assistance juridique : Il est conseillé de faire appel à un avocat pour optimiser l’indemnisation et accompagner les proches dans leurs démarches.
Avis personnel : lorsque c'est possible il est préférable que les ayants droits agissent ensemble et négocient ensemble pour peser d'avantage sur l'adversaire.

La perte d’un proche dans un accident de la route est une épreuve dévastatrice. La loi prévoit une indemnisation pour les proches afin d’atténuer les conséquences financières et émotionnelles de ce drame. Comprendre le processus d’indemnisation est essentiel pour les familles endeuillées.

Droits des Proches à l’Indemnisation

Les proches de la victime décédée peuvent prétendre à une indemnisation couvrant le préjudice moral lié à la perte, ainsi que les préjudices économiques découlant de l’absence de la victime, notamment si celle-ci contribuait financièrement au soutien du foyer.

Procédure d’Indemnisation

La démarche commence par une notification de la demande d’indemnisation à l’assureur du responsable. Si le conducteur responsable est inconnu ou non assuré, les proches peuvent se tourner vers le Fonds de Garantie des Victimes FGAO. L’indemnisation des ayants droit en vertu de la loi Badinter, suite à un accident de la route impliquant un décès, est une procédure réglementée visant à compenser les préjudices subis par les proches de la victime. Cette procédure se déroule en plusieurs étapes clés, que les ayants droit doivent suivre pour faire valoir leurs droits.

Étape 1 : Notification de la demande d’indemnisation

La première étape consiste pour les ayants droit à notifier leur demande d’indemnisation à l’assureur du conducteur responsable ou mandaté de l’accident. Cette notification doit être faite par écrit et doit clairement indiquer les préjudices pour lesquels une indemnisation est demandée. Il est essentiel de joindre à cette demande tous les documents justificatifs pertinents, tels que le rapport de police ou de gendarmerie, les certificats médicaux, les justificatifs de frais funéraires, et tout autre document pouvant appuyer la demande. En principe c’est à l’assureur d’envoyer un questionnaire Badinter à toutes les victimes, y compris les ayants droits s’il a connaissance de leur existence.

Étape 2 : Gestion des cas impliquant un conducteur inconnu ou non assuré

Dans les situations où le conducteur responsable de l’accident est inconnu (fuite) ou n’est pas assuré, les ayants droit peuvent se tourner vers le Fonds de Garantie des Victimes (FGAO). Le FGAO est une structure mise en place pour indemniser les victimes d’accidents de la circulation lorsque l’assurance classique ne peut intervenir. La procédure auprès du FGAO est similaire à celle suivie avec les compagnies d’assurance, mais il est important de noter que le FGAO appliquera ses propres critères d’évaluation des préjudices.

Étape 3 : Évaluation des préjudices et proposition d’indemnisation

Suite à la réception de la demande d’indemnisation, l’assureur ou le FGAO procédera à l’évaluation des préjudices subis par les ayants droit. Cette évaluation peut nécessiter la réalisation d’une expertise médicale et/ou la consultation de documents financiers pour évaluer le préjudice économique. Sur la base de cette évaluation, une proposition d’indemnisation sera faite aux ayants droit.

Exemple de questions d'ayant droit suite à décès 

Renseignements Suite Décès Accident de la Route
Un membre de ma famille, en excellente santé, est décédé à la suite d'un accident de la route où il était passager dans le véhicule d'un proche. Après l'accident, il a été transporté aux urgences où il est malheureusement décédé des suites de ses blessures. Notre famille, composée de quatre enfants, a été profondément affectée par ce drame. L'assurance du conducteur du véhicule nous a indemnisés conformément à une certaine législation. Cependant, le conducteur doit être entendu prochainement devant une instance judiciaire, et nous sommes également convoqués. Est-il possible de se présenter comme partie civile sans avocat pour nous représenter ? Si oui, quelle est la procédure à suivre ? Peut-on espérer une indemnisation au-delà de celle déjà reçue conformément à cette législation ? 

Étape 4 : Négociation et accord

Les ayants droit ont le droit de négocier la proposition d’indemnisation si celle-ci ne leur semble pas juste. Cette négociation peut se faire directement avec l’assureur ou, le cas échéant, avec le FGAO. Si les parties parviennent à un accord, l’indemnisation sera versée conformément aux termes de cet accord.

Étape 5 : Recours en cas de désaccord

Si aucun accord n’est trouvé, les ayants droit peuvent initier une procédure judiciaire pour contester la proposition d’indemnisation. Cette procédure peut s’avérer complexe et longue, d’où l’intérêt de se faire accompagner par un avocat en droit du dommage corporel et en droit de la circulation.

Expertise et Évaluation des Préjudices

L’évaluation des préjudices subis est une étape cruciale. Elle doit tenir compte non seulement du préjudice moral, mais aussi des conséquences économiques du décès, telles que la perte de revenus et les frais funéraires.

Calcul et Négociation de l’Indemnisation

L’indemnisation est déterminée après une évaluation détaillée des préjudices. Les proches peuvent avoir à négocier avec l’assurance pour obtenir une compensation juste. L’accompagnement par un avocat peut s’avérer indispensable.

Conclusion

Les proches des victimes de la route ont des droits à l’indemnisation pour faire face aux conséquences d’un tel drame. La compréhension des démarches et l’accompagnement par un professionnel du droit sont essentiels pour sécuriser ces droits et obtenir une indemnisation adéquate.

Lire aussi sur le sujet

En tant qu'avocat dans le droit des victimes d'accidents de la route, je vous propose mon accompagnement pour naviguer dans le processus d'indemnisation. Ensemble, nous œuvrerons pour défendre vos intérêts et obtenir la reconnaissance et la réparation que vous méritez.
Questions de victimes

Questions de famille suite à un décès accident

Comment est calculé le préjudice moral pour les proches d’une victime décédée ?

  • Réponse de l’avocat : “Le préjudice moral est évalué individuellement pour chaque proche affecté par le décès. Il prend en compte la relation de proximité avec la victime, l’intensité du lien affectif et les circonstances du décès. Bien qu’il n’existe pas de barème fixe, la jurisprudence et la pratique judiciaire permettent d’orienter l’évaluation de ce préjudice pour déterminer une indemnisation juste et appropriée.”

Peut-on obtenir une indemnisation pour les frais funéraires avancés ?

  • Réponse de l’avocat :”Oui, les frais funéraires avancés par la famille de la victime peuvent être remboursés dans le cadre de l’indemnisation globale. Vous devez conserver toutes les factures et justificatifs de paiement relatifs aux funérailles pour les soumettre à l’assureur ou au tribunal dans le cadre de votre demande d’indemnisation.”

Quelle est la démarche à suivre si le responsable de l’accident est non assuré ?

  • Réponse de l’avocat :”En cas d’accident causé par un conducteur non assuré, vous pouvez vous tourner vers le Fonds de Garantie des Victimes (FGAO) qui prend en charge l’indemnisation des victimes d’accidents de la circulation impliquant des véhicules non assurés ou non identifiés. La demande doit être déposée auprès du FGAO dans un délai spécifique après l’accident.”

Est-il nécessaire d’engager un avocat pour faire valoir nos droits à l’indemnisation ?

  • Réponse de l’avocat :”Bien que ce ne soit pas obligatoire, l’assistance d’un avocat est fortement recommandée. Un avocat dans le droit des victimes d’accidents de la route peut vous aider à naviguer dans les procédures complexes, à évaluer correctement vos préjudices, à négocier avec les assurances et, si nécessaire, à défendre vos droits devant les tribunaux pour obtenir une indemnisation juste.”

Comment prouver le préjudice économique subi par la famille suite au décès ?

  • Réponse de l’avocat :”Le préjudice économique est prouvé en démontrant la contribution financière de la victime au foyer, que ce soit à travers des revenus, une pension, ou tout soutien matériel. Il faudra fournir des documents tels que des fiches de paie, des déclarations d’impôts, et d’autres justificatifs de dépenses habituelles couvertes par la victime. Un expert peut être requis pour évaluer l’impact économique à long terme sur la famille.”