Accidents de la vie privée AVP

Avocat pour le réglement de l’indemnisation des accidents de la vie privée AVP

N’hésitez pas à profiter de notre 1er RDV offert afin d’avoir notre avis gratuitement sur votre situation et notre proposition d’intervention. Cliquez sur la photo

Principes de l’indemnisation des accidents de la vie privée ou AVP

Le cas de l’accident seul

En cas d’accident seul, l’indemnisation pourra avoir lieu en fonction des contrats individuels souscrits par la victime, contrats type GAV. Il faudra alors lire attentivement le contrat pour savoir à quoi celui-ci donne droit.

Le cas de l’accident avec un tiers responsable

Lorsqu’un tiers est reponsable de l’accident de la vie privée celui-ci est alors tenu à la réparation intégrale du préjudice vis à vis de la victime. Dans les faits ce sera l’assureur de ce tiers qui interviendra.

Exemples de questions de victimes en cas d’accidents de la vie privée

Contestation de l’offre d’indemnisation suite accident de la vie privée

Je viens de découvrir votre site pour les victimes d’accidents de la route et vie privée. Je vous contacte car j’ai reçu une offre d’indemnisation que je veux contester sur le poste des souffrances endurées et, qui m’ont empêché de pratiquer mon activité d’entrepreneur libéral (naturopathie et massage bien-être). Je ne sais pas comment établir cette lettre et, mon assurance n’est pas trop coopérative sur cette partie là du dossier. Je souhaite savoir s’il y a des modèles de lettres type, un argumentaire à construire ou des termes à utiliser ?

Temps d’indemnisation GAV suite accident de la vie privée

J’ai une GAV. J’ai eu un accident de plongée dans le cadre de ma vie privée. Un neurologue mandaté par l’assurance m’a déclaré consolidé. Pour le calcul de mon indemnité je dois avoir une consultation avec un expert médico légal. Rendez-vous fixé au 16 mars, puis là annulation du rdv. Demain je dois appeler la secrétaire pour un nouveau rdv mais quand ? 6 mois la première fois. Est-ce normal que les délais soient si longs? N’ai-je aucun recours?

Accident de la vie privée compliqué

Je me permet de vous contacter, car je suis sur votre site que je trouve par ailleurs trés bien fait et bien expliqué, mais je souhaiterais avoir votre avis sur la démarche à entreprendre et l’attitude à adopter vis à vis de mon assurance. J’ai eu un accident de la vie privée. J’avais souscrit un contrat GAV dont je vous joins la page des indemnisations proposées. J’ai eu une triple rupture de la coiffe, une cote cassée et un choc à l’oeil droit. Mis à part le problème de l’oeil qui n’est pas reconnu, je ne suis pas satisfait des propositions que me fait l’assureur. Je me permets donc de vous mettre en copie ces éléments et une ébauche du courrier que je me propose de leur envoyer, car si je m’appuie sur les barèmes, je devrais avoir une indemnisation beaucoup plus importante.

Accident de la route AVP

Je suis en recherche d’un avocat compétent (et pas seulement intéressé financièrement) en dommages corporels afin de défendre mes intérêts suite à un AVP non responsable causé par un tiers alcoolisé.

Recherche médecin conseil suite AVP

Suite à un grave AVP, j’ai été expertisé par le médecin expert des assurances corporelles conducteur, sans être  accompagnée lors de cette expertise par un médecin conseil, malgré cette demande auprès de l’avocat qui me représentait, et avec lequel, j’ai rompu le contrat qui nous liait le mois dernier, car ce dernier ne m’a pas fait parvenir les documents échangés avec les assurances, ni la proposition d’indemnisation de la compagnie d’assurance. Des pathologies se sont aggravées des suites de mon AVP, notamment, une scoliose , des fuites urinaires , et un relachement des sphincters, perte des réflexes sous les 2 pieds et l’apparition de discopathies à plusieurs niveaux. Mon taux d’incapacité AIPP a été évalué à 15% , et mon état considéré comme consolidé, par l’expertise des assurances, alors que j’ai eu une pose de prothèse de hanche PTH gauche, des suites de l’AVP , et je pense que mes séquelles sont largement sous évaluées, ainsi que la prise en compte de tous mes préjudices corporels. L’inspecteur régleur veut prendre rendez-vous avec moi , afin de me communiquer le montant de la somme que les assurances me propose sur la base du rapport d’expertise de leur médecin, et par la suite, faire une demande d’étude d’aggravation de mon état, afin que je puisse leur fournir les éléments médicaux , qui n’ont pas été pris en compte , car non communiqués par mon avocat. L‘aide à la personne a été évaluée à 2 heures mensuelles par les assurances, ce qui est très loin de correspondre à mes besoins réels.